"constructeur de poêle de masse", "fabricant de poele de masse", "chauffage écologique", "chauffage bois", "foyer de masse", pdm, contre-sens, finlandais, "brique réfractaire", inertie, "Marcus Flynn", pyromasse, formation, auto-construction, auto-constructeur, "plan poele de masse", tulikivi, nunnauuni, stéatite, pierre ollaire, pierre à savon, création, original, unique, sur-mesure, ouistreham, calvados, "basse normandie", Normandie
De la Terre et du Feu
De l'utilisation
du Four blanc.


précédent


Pour peu que vous aimiez la bonne bouffe, quand vous aurez appréhendé les amplitudes de températures de votre four, vous regarderez passer l'été trop lentement !...
le mijotage y est royal : on enfourne le matin et c'est cuit le soir !
en début de saison, lors de la montée en chauffe du PdM, un épaule d'agneau, ça met 2 jours à être prêt (on la retire au moment du feu et on ne l'y replace que le lendemain matin... mais alors après, c'est du Beurre !
A un Noël, c'était à la maison. Ma compagne a placé 2 canards dans le four en début d'après midi, les en a sortis quand ils semblaient être prêts, et, au moment de l'apéro., le soir, les y a replacés alors que je venais de lancer le feu du soir. Du coup, pour le repas, ils étaient cuits tip top comme il faut et en plus, ils croustillaient ! La famille présente ce soir là nous en reparle encore...
Un gratin dauphinois n'a besoin que d'un après midi pour être à point le soir (Merci à Josette !)
On y fait des oeufs durs sans utiliser d'eau ! Bon d'accord, sur la photo, 3 heures au four c'est sans doute un peu long mais j'ai une recette chinoise d'oeufs de mille ans qui ont la même couleur en s'embêtant un peu plus !...
Malgré les apparences, dans le four, je rentre un confiturier en cuivre classique et les confitures qui en sortent, je vous dis pas, on est à la limite du confit de fruits ! Je ne sais pas si c'est dû au rayonnement mais les confitures se gardent..., se gardent..., se gardent... avant d'être retrouvées.

Un spécialité bas-normande, la Tord-goule ou teurgoule . c'est un peu de riz que l'on laisse confire dans du lait forcément entier (Normandie Oblige !!) avec de la cannelle et un peu de sucre.
on évite juste la chaleur de pointe après le feu du jour et on laisse dans le four jusqu'au pochain feu.
Sur la photo, la jatte a déjà une vingtaine d'heures en chaleur retombante...et je n'ai pas pu résister à l'odeur ! le lait s'est déjà bien concentré et c'est ....!

Pour les gâteaux, on met à cuire au moment du feu, avec le déphasage, c'est cuit avant que le four ne soit trop chaud.
Le pain d'épices en sort génial ! Pour le pain, petit bémol, le pain n'est pas TOP croustillant mais...vous lirez au point2 !!

Et là, c'est une essai récent. on a parié sur un foie gras mi-cuit !
Placé dans sa terrine à 13h30 et sorti du four à 15 h !...la magie de la chaleur retombante avec un feu fait la veille au soir !

Lulu, la belle-mère de PierreJulien, m'avait expliqué, lors de mon chantier au Puy en Velay, qu'elle profitait de la chaleur de son four à pain pour stériliser des bocaux !
Du coup, cette année, j'ai tenté le coup ! on a tous des bocaux vides avec leurs couvercles.
Ayant une opportunité sur un gros seau de crème de marrons Clément Faugier. J'ai tout rempoté, placés les bocaux au four et attendu que le contenu soit bien chaud (et par voie de conséquence se soit un peu expansé avec la chaleur), j'ai revissé chaque couvercle et remis au four jusqu'à ce qu'ils soient bien bombés. Je les sors alors du Four et les mets à refroidir dehors et "un petit clic"... et le couvercle est incurvé !.
Sur la photo , vous avez en premier plan un pot vide et un pot de purée de tomates qui a refroidi. Qu'expliquer de plus !
Perso., ça nous ouvre plein d'idées de conserves de plats mijotés à faire en grosse quantité sans avoir à en manger pendant des jours et des jours !...
Maintenant, pour le délai de conservation, je vous redirai mais pour avoir fait du confit de bananes entièrement cuit au PdM, je pense que le rayonnement à de sacrées vertus conservatrices !...

affaire à suivre !